Sorties Hors du Corps


Ce que je vais vous raconter va certainement vous paraître bien étrange, ce que je vous demande c’est de lire cette page et si cela vous paraît trop invraisemblable passer à la page suivante, mais ne jugez pas, ne dites pas ces gens sont fous, laisser mijoter tout cela dans un coin de votre tête et peut-être un jour au hasard d’une expérience ou d’une rencontre cela vous paraitra moins inimaginable.

Nous sommes constitués comme des poupées russes, avec différents corps emboîtés les uns dans les autres, outre notre corps physique, les plus connus sont le corps éthérique à l’extérieur de notre corps physique et le corps astral qui lui est à l’intérieur et qui peut sous le coup d’un choc physique ou émotionnel, être projeté hors du corps physique (Expérience de Morts Imminentes), mais aussi dans des états modifiés de conscience, lors de méditations profondes, de techniques hypnotiques, rebirth, respiration hollotropique et autres …

Mais aussi simplement par des techniques enseignées actuellement en France, par Akhena, une dame de 65 ans qui depuis l’âge de 15 ans, expérimente toutes les possibilités d’expansion de conscience liées aux Sorties Hors du Corps.

Quel est l’intérêt pour nous me direz-vous ? Simplement que lors d’une telle expérience, l’être aimé peut venir à nous !!! Mais attention, en aucun cas nous ne pouvons aller vers lui, mais cet amour porté à un défunt peut être un formidable moteur, car l’un des principaux écueils pour déclencher un Sortie Hors du Corps c’est la peur, et croyez-moi c’est un frein puissant.


Si le sujet vous intéresse, je vous conseille le livre publié par Akhena en 2008, donc tout récent « Sortir hors de son corps, 40 années d’expériences aujourd’hui partagées », que vous pouvez vous procurer auprès de l’association Channel Soleil. Basée près de Marseille, Akhena vient régulièrement sur Paris pour animer des stages où elle enseigne différentes techniques pour Sortir Hors de son Corps.

http://www.akhena.com/


Il existe bien entendu toute une littérature sur ce sujet, mais si je devais vous conseiller un autre livre je vous conseillerai, ceux écrits par William Buhlman, « voyages au-delà du corps » et « le secret de l’âme », le site « Astralinfo » vous présente cet auteur, qui est déjà venu en France animer un séminaire, mais aussi d’autres livres sur ce thème.

http://www.astralinfo.net/

Je ne peux m’empêcher aussi de vous conseiller l’excellent site « AstralSight », où vous pourrez trouver de nombreux conseils et informations très pertinents.

http://forum.astralsight.com/



Mon unique expérience :

En Avril 2005, je participe à un stage sur les Sorties Hors du corps. Lors de ce stage nous programmons une Sortie pour dans la nuit même, voici le récit de cette expérience :

« Je rentre après ma première journée de stage extrêmement fatiguée, je me couche donc de bonne heure mais sans vraiment penser à ce que nous avons fait dans la journée. Je suis réveillée d’un profond sommeil par une sensation très violente de vrombrissement  à l’intérieur de tout mon corps, j’entends à la fois un bruit très fort comme si une fusée décollait dans ma tête et en même temps la sensation de milliers de toupies d’énergie qui tournent dans tout mon corps. Ma conscience est totalement claire et même plus qu’en état d’éveil, je prends conscience que la mise à feu de la SHC est commencée, je prends peur devant la violence du phénomène,  je ne veux plus sortir, je lutte pour arrêter le processus, mais ça continue, je lutte, je crie, mais aucun son ne sort de ma bouche, je ne peux pas ouvrir les yeux, je ne peux plus bouger mon corps, il est comme paralysé, j’essaie d’appeler mon mari au secours, mais aucun son n’arrive à sortir de ma bouche, puis j’appelle Fabienne à mon secours, le phénomène se ralentit, mais une deuxième vague redémarre, un peu moins forte, cette deuxième vague ralentit à son tour, je cesse de crier, mais c’est encore long avant que tout s’arrête, je ressens encore des picotements, tiraillements de toutes sortes. Puis enfin ça s’arrête, j’ai eu très peur de la violence du phénomène et aussi peut-être de mon impuissance à me faire entendre… ».