Histoires de Vie


« La mort n’est pas une terre étrangère,  y-a-t-il une vie après la vie ? » de Stéphane Allix

En 2001, Stéphane Allix, voit mourir son jeune frère, en voici un petit extrait :

« Ce livre est le récit de mon face-à-face avec la mort. De mental, c’est devenu une expérience, un voyage initiatique inhabituel. Un voyage vers la mort, consciemment, en restant vivant. C’est aussi celui, vraiment stupéfiant, de la rencontre avec mon frère et des mots qu’il m’a dits… plusieurs années après sa mort ».

En 2007, Stéphane Allix fonde avec le Dr Bernard Castells, l’Institut de Recherche sur les Expériences Extraordinaires (l’INREES), association très active à ce jour qui rassemble professionnels de santé, chercheurs, cinéastes et écrivains.


« Karine après la vie » de Maryvnne et Yvon DRAY

Maryvonne et Yvon, les parents de Karine raconte leur histoire, j’ai pu les rencontrer lors de leur retour en France via l’Association de TCI Infinitude.

Karine a vingt et un ans, elle décède dans un acident de voiture. Ses parents, qui pensent que tout s’arrête après la mort physique, sont brisés par le drame. Jusqu’au jour où ils commencent à recevoir des messages…


« Kildine est vivante de l’autre côté du miroir » par Aimée sa maman

27 août 2006 à l’aube, Kildine quitte l’univers visible pour l’Invisible, rejoindre les Anges. Un monstre assassine mon Enfant. Ce drame va transformer la vie d’Aimée qui va partir à la recherche de sa fille, de l’autre côté du miroir. Aimée va tout tenter pour communiquer avec Kildine : transcommunication instrumentale, audio – vidéo, écriture automatique, médiums, sorties hors du corps, avec des résultats étonnants.



« Qui dit que la mort est une fin ? » d’Alexis AMBRE

A 42 ans, l’auteur est déclarée cliniquement mort. Son cœur recommence à battre trois heures et demi plus tard. Cette NDE l’entraîne dans l’exploration de cet univers invisible qu’on appelle la mort. Dans ce livre, l’auteur nous transmet des connaissances susceptibles d’apporter un soulagement aux êtres ayant perdu un proche, un apaisement à ceux qui souffrent, un éclaircissement à ceux qui cherchent à comprendre le processus de la vie et de la mort.



« Nos étoiles ont filé » d’Anne-Marie REVOL

Anne-Marie et son époux perdent tragiquement leurs 2 petites filles dans un incendie.

Tous les jours elle écrit à ses filles, tout au long de ces pages nous pouvons retrouver tous nos chagrins, notre culpabilité, nos doutes, notre désespoir, et parfois, nos moments d’oubli, l’anesthésie de nos facultés mentales.